Décryptages...

Décryptages...

Quand l'ignorance conduit à l'impuissance...

 

  

 

 

"en l’honneur de ceux qui ont plein d’idées, mais qui feraient bien de lever le cul de leur fauteuil … »

Y'A CAS, FAUT QU'ON ! dans vers, rimes et proses 01yacasfautquon
Il faut remettre de l’ordre
Cela ne peut plus durer
C’est ainsi que s’expriment
Ceux qui se sentent incapables
Et pour une illusion de sécurité
Ils sont prêts à tout brader
Même leur liberté

Il faut de l’autorité
Les gens en ont besoin
Voici ce que disent ceux qui ont abdiqué 
Et pour avoir l’impression d’exister
Ils parlent d’égalité
Mais de toute leur vie
Ils n’ont jamais bougé

Il faut quelqu’un à poigne
Peut-être un dictateur
Ainsi parlent les lâches
Ceux qui ont tout eu
Et qui n’ont pas su se battre
Pour conserver ces biens
Légués par nos anciens

Il faut se rappeler
Que nous aussi, nous avons été jeunes
Que nous avions des rêves
Mais que nous n’avons rien fait
Nous nous sommes contentés de vivre
D’accumuler des biens
Sans penser au lendemain.

                                           Bob le Rouge

 

Effectivement Robert, les lâches et les imbéciles qui ne savent pas (ou ne veulent pas savoir) qu'ils ont l'obligation citoyenne d'aller interpeller leurs députés à la permanence de leurs circonscriptions, députés qui eux-mêmes trahissent la constitution en n'organisant pas en séances publiques et régulières le débat démocratique tout au long de leurs mandats comme rappelé sur le site de l'Assemblée Nationale: (bas de page)

//www.assemblee-nationale.fr/connaissance/travail_depute.asp

 

Tant que le citoyen ne le rappellera pas à ses devoirs, tant qu'il continuera,  ignorant ses propres responsabilités et pouvoirs, de râler au café du commerce ou, mieux, je le concède, de se perdre en discussions (stériles car n'aboutissant sur aucune action) sur certains forums, pourquoi voulez-vous que ce parlementaire aille se mettre en position difficile devant une foule d'anciens électeurs qui pourraient lui rafraîchir la mémoire ?  

 Il est du devoir du député, représentant du peuple qui l'a élu, de rendre compte dans sa circonscription et d'accepter le débat contradictoire en réunions publiques et ce, tout au long de son mandat! 

 Il est du devoir du citoyen de le lui rappeler:

1) En lui envoyant un email à sa permanence avec cc à la presse locale. Quelques centaines voire milliers (pas trop difficile vu le nombre d'électeurs que compte une circonscription) : faire le buzz auprès des médias, ce qui est le but. 

2) En cas (probable) de non-réponse, en allant l'interpeller à sa permanence poliment mais fermement par groupes de quatre ou cinq et ce, régulièrement. Ces quatre ou cinq personnes seront différentes, si possible, chaque fois, ce qui ne devrait pas poser problème quand on sait combien d'électeurs comptent une circonscription.

L'événement finira fatalement par être rapporté dans la presse locale ou régionalece qui est le but: faire entendre la voix du citoyen.  

 //blogs.mediapart.fr/blog/guy-belloy/051212/france-une-monarchie-masquee

 

 

Et que résonnent constamment à leurs oreilles ces paroles de Danièle Mitterrand:

 En France on élit et les élus font des lois qu’ils n’ont jamais proposées et dont nous n’avons jamais voulu. Est-ce la démocratie quand après avoir voté nous n’ayons pas la possibilité d’avoir de l’influence sur les élus ? 



06/07/2013
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres