Décryptages...

Décryptages...

Mariage pour tous: Mission accomplie...

 

       

 

            L’objectif est atteint au delà de toute espérance.

           Certes le débat entre H.Gaino et C.Fourest  reste dans les limites de l’acceptable (et encore, certaines remarques m’ont profondément choqué, vous trouverez facilement lesquelles).

           L'incident (du jamais vu!) qui a opposé certains députés au Palais Bourbon en venant aux mains pose néanmoins question sur ce qu'il en est advenu de cette république: //www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=Hp1w_JTzPgw

 

           Mais il faut convenir que la loi pour le mariage pour tous (bientôt suivie de la Procréation médicalement assistée et de la Gestation pour autrui) qui était un écran de fumée destiné à masquer les promesses présidentielles non tenues : suppression de la C.J.R, contrôle de l’enrichissement des élus (suite à l’affaire Cahuzac) institué par cette ridicule déclaration de patrimoine alors que les propositions de la commission Jospin allaient beaucoup plus loin préconisant sauf erreur, un réel contrôle par une commission indépendante (exigence évidente), responsabilité pénale du  Chef de l’Etat pourtant promise mais reportée aux calendes grecques tout comme l’interdiction du cumul des mandats, loi sur l’interdiction des licenciements boursiers, indépendance réelle de la Justice mettant définitivement les procureurs à l’abri de toutes pressions d’où qu’elles viennent, création d’un Conseil de la Magistrature garant de la dite indépendance, bref cette loi sur le mariage est allée au-delà de toutes espérances, plongeant le pays en deux camps divisés par la haine, à défaut de rapprocher cette nation des conditions nécessaires à tout pays démocratique qui se respecte.  

 

Et dire qu’il n’y a pas si longtemps on accusait Nicolas Sarkozy de diviser les français !

 

Souvenez-vous ! Il y a quelques mois L’Express ne qualifiait-il pas en Une « Hollande, l’Hypnotiseur ».

 

Admirons le coup de Maître qui fait reculer dans les ténèbres de l’oubli :

 

-         la loi non votée des licenciements boursiers qui jette dans la misère nombre de familles

-         la loi sur l’emploi récemment votée qui accentue ces conditions de précarité au-delà de toute décence.

-         le pays livré à la loi de la Finance qui fait bondir les chiffres du chômage à des niveaux jamais atteints. 

 



06/07/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres