Décryptages...

Décryptages...

Marche pour la VIème République: pas de malentendu!

 

                                                                           artfichier_558299_2060776_20130429104115

Le co-président du F.D.G. a appelé à une marche ce  5 mai  pour une rapide mise en place d’une VIème république. Et selon les organisateurs, 180 000 ont répondu à son appel pour dire non à la constitution la plus liberticide du monde occidental.

 

Il apparaît aujourd’hui que notre actuelle constitution doit être définitivement enterrée vu le manque total de possibilités d’expression qu’elle offre à la population et le désarroi dans lequel celle-ci est actuellement plongée.

 

En effet, selon le dernier sondage BVA/ Le Parisien  61% des français souhaiteraient un remaniement ministériel même siseulement 31% d’entre eux pensent qu’il n’améliorerait pas la situation actuelle ( !?)

 

D’autres préconiseraient un gouvernement d’union nationale dont on se demande bien ce qu’il apporterait.

 

Remarquons qu’ils « souhaiteraient », qu’ils « préconiseraient » selon les sondages mais le problème est que la décision ne leur appartient pas puisque le référendum d’initiative populaire est inconnu dans notre pays.

 

 

Et pourtant ce R.I.P. existe :

 

 - en Suisse où il suffit de 100 000 signatures pour qu’un référendum soit organisé (rapporté à la France il en faudrait 500 000 .

-  au niveau des Landers en Allemagne

-  au niveau de la plupart des Etats aux USA

- à l’état abrogatif en Italie.

 

Le peuple de France serait-il considéré comme infantile et étant incapable de prendre ses responsabilités ?

 

Permettons-nous de rêver un peu : si par bonheur  ce changement était adopté, que le peuple puisse s'exprimer sur tel ou tel point de politique gouvernementale et d'y apporter éventuellement, avec cette VIème constitution et ce R.I.P., un veto qui sera désormais la pierre angulaire de cette constitution, la démocratie ne s'en trouverait-elle pas enfin confortée ? 

 

Bien des  partis politiques  prônent l'abandon de cette actuelle constitution :

 

L'aile gauche du P.S. emmenée par  Emmanuel Maurel dont la motion a recueilli près de 30% de voix  s'est prononcée sans ambiguïté pour ce changement.  

Pourquoi alors ne rejoint-elle pas cette marche spécifique?

Est-ce parce que l’initiative en revient à J.L.Mélenchon ? Que des égos se trouveraient affectés de donner l’impression de suivre le leader du FDG ?

Ce serait alors faire bien peu de cas de leurs idées et de l’intérêt supérieur du pays !

 

Le chef de file des sénateurs EELV, J.V.Placé  qui a déclaré que "la façon de gouverner aujourd'hui c'est imprévoyance, aveuglement et comme souvent en position de faiblesse, beaucoup d'autoritarisme"  ne se joindra cependant  pas à la manifestation  du  5 mai, car "ce n'est pas une réponse politique d'aller stigmatiser ad hominem le chef de l'Etat".

 

Comme s’il s’agissait de cela !!!

 

Il est capital de marteler que cette manifestation n’est en aucun cas dirigée contre le Chef de l’Etat, comme certains commentaires maladroits auraient pu y faire penser. La population réclame simplement le droit à la parole, à la décision par le R.I.P. ni plus ni moins ! Quoi de plus normal dans un pays qui se dit démocratique ?

 

Sur les réseaux sociaux, il est significatif de constater que des sympathisants de toutes tendances souhaiteraient cette réforme.

 

Car il ne faut pas s’y tromper : cette marche pour la VIème ne doit  pas être considérée comme une adhésion au programme entier du FDG !!!

 

Elle est simplement la revendication de permettre à la population de s’exprimer, un point c’est tout, ce qui fait qu’elle devrait fort logiquement rassembler largement.

 

Eva Joly et les milliers de sympathisants EELV qui ont décidé de s’associer à ce mouvement ne s’y sont pas trompés:

 //blogs.mediapart.fr/edition/entre-republique-et-bastille/article/300413/nous-ecologistes-appelons-manifester-le-5-mai

 

Hélas, beaucoup d’autres français en sont restés à l’esprit de clocher.

 

Mais au-delà des partis, la balle est dans votre camp, messieurs les citoyens ! Reprenez la parole que les oligarques vous ont confisquée !

 

Pourquoi les citoyens ne se mobiliseraient-ils pas sur un sujet précis de révision constitutionnelle (ici, la VIème république), même s’ils ne sont pas adhérents aux partis lançant le mot d’ordre ?

 

 

Ayez toujours à l'esprit que tout doit être fait pour que la volonté populaire soit respectée...

 

Que le peuple puisse être interrogé sans ambiguïté sur telle ou telle question !

 

 Car c'est lui qui, en définitive, paie toujours l'addition !

 

"En France on élit et les élus font des lois qu’ils n’ont jamais proposées et dont nous n’avons jamais voulu. Est-ce la démocratie quand après avoir voté nous n’ayons pas la possibilité d’avoir de l’influence sur les élus ?" Danièle Miterrand.

 



06/07/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres