Décryptages...

Décryptages...

Le débat public selon Laurent Joffrin…

 

 

Aujourd’hui jeudi 8 novembre, le directeur du  Nouvel Obs. déclare benoîtement : « La légèreté et le mépris dont font preuve l'UMP et ses complices de la presse sont inquiétants pour le débat public »

 

Le débat public ? Il se fout de nous Joffrin ?

 

Depuis quand a-t-on vu un ministre ou un député répondre aux questions et remarques du public c'est-à-dire aux simples citoyens à qui on tend le micro lors d’émissions radio ou télévisées comme il en existe dans certains pays européens ?

 

Depuis quand a-t-on entendu un député répondre aux interrogations des concitoyens de sa circonscription lors de débats publics tout au long de son mandat comme il en a le devoir?

 

 

« Le député est généralement membre d'un parti. A ce titre, il anime le débat politique dans sa circonscription avec tous les habitants. Il est l'acteur principal du débat démocratique quotidien sur  le plan local »

 

//www.assemblee-nationale.fr/connaissance/travail_depute.asp

 

 

Les socialistes et la droite n’ont jamais rappelé cette obligation. Est-ce parce que le député, membre d’un parti a ordre d’obéir à la ligne dudit parti et donc qu’il vaut mieux éviter des réunions publiques où les citoyens pourraient lui poser des questions dérangeantes sur, par exemple, des promesses non tenues ?

 

 

Et enfin, depuis quand le pouvoir politique, qu’il soit de gauche ou de droite, apporte-t-il les outils de la réflexion lors des journaux télévisés sur les chaînes publiques ?

 

 

Pour Joffrin, le débat public se résume apparemment aux joutes oratoires des ténors des principaux partis politiques qui, une fois l’émission terminée, se tapent sur l’épaule et vont boire un verre.

 

 

Bref, pour Joffrin, le débat public, c’est le cirque médiatique qui anesthésie le citoyen…

 

 



08/11/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres