Décryptages...

Décryptages...

"La prochaine fois, c'est ta tête qui sera sur la table"...

 

L'ex-commissaire Patrick Rougelet, révoqué de la police en 1997 à l'âge de 46 ans, est l'auteur du livre "RG, la machine à scandales", dans lequel il dénonce des méthodes d'espionnage qui font froid dans le dos. «Pillage de boîtes aux lettres», «bobards téléphoniques», pour obtenir des tuyaux «sous prétexte de sondage», «écoutes sauvages» ou «micro omnidirectionnel», pour débusquer les sources des journalistes, anticiper les scoops ou manipuler l'information. Il dénonce ces pratiques qui, pour rechercher des éléments sur une «personne physique», préconise ­ outre l'«état civil» et les «impôts» ­ les «ragots», le «chantage possible», la «visite domiciliaire», la «poubelle» ou le «harcèlement».

 

Les ex-RG,  maintenant regroupés au sein de la DCRI avec la DST, n'ont pas le monopole de ces pratiques mafieuses.

 

 

La P.J y a également recours pour les "besoins d'enquêtes".L'ex-commissaire de la P.J. Georges Moreas écrivait déjà, sur son blog 28 /10/10 Monde.fr « Le plus dur n’était pas d’entrer mais de refermer la porte derrière soi sans laisser de traces » , reprenant les paroles de collègues lors d'une "visite classique".

 

 Que vous ayez une porte blindée ou non, le « maillon faible » sera toujours la serrure que n’importe quel « spécialiste » (beaucoup plus nombreux que vous puissiez penser) peut ouvrir « en douceur » (c'est-à-dire par crochetage) en quelques minutes, cylindres classés A2P ou non. 

 

//www.youtube.com/watch?v=Cla6QlN6iXI&feature=related 

 

//www.youtube.com/watch?v=6rQUp1swOBU

 

 

Et inutile de compter sur un système d'alarme qui sera tout aussi facilement neutralisé.

 

 Ces « violations de domicile » sans effraction apparente se pratiquent lors de l'enquête préliminaire.

 

 

Lorsque le "suspect" s'avère innocent et qu'il s'est rendu compte de ces manoeuvres illégales relevant de la correctionnelle voire de la cours d'assises, les manoeuvres d'intimidation commencent pour le faire taire: menaces de mort, visites domiciliaires sans effractions avec juste un petit indice témoignant du passage: déplacements d'objets, etc... , le but étant, après quelques répétitions que la personne, après avoir changé vainement de serrures à chaque fois, ne se sente plus chez elle, n'ait plus aucun espace intime, aucune vie privée. 

 

 

Si la victime ne veut toujours pas comprendre, une "affaire" pourra être montée contre elle. Sinon, la méthode ultime sera-t-elle employée? Des menaces de mort, comme en a connu Sihem Souid et quantité d'autres, à la mise à exécution, il y a un grand pas...

 

 

Souvenons-nous comment on a tenté de déstabiliser Ségolène Royale:Cf : Ségolène Royal est-elle victime de tentatives d’intimidation ? Vendredi soir, durant son absence, son appartement de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) a été visité par des cambrioleurs. En deux ans, c’est la troisième fois que la Présidente du Poitou-Charentes est victime de ce genre d’acte. Mais hier, l’avocat de Ségolène Royal, Me Mignard, a souligné le caractère "inquiétant"de la "mise en scène très particulière"du cambriolage. En rentrant à son domicile, Ségolène Royal a en effet retrouvé le procès verbal du précédent cambriolage déchiré sur un meuble, et les boucles d’oreilles de sa fille mises en évidence sur son lit. Alors que tout l’appartement a été renversé, très peu d’objets auraient été dérobés. Pour Me Mignard, ce cambriolage est "très perturbant sur le plan psychologique"puisqu’il revient à dire "votre appartement n'est pas inaccessible, on peut y revenir". Le plus troublant reste toutefois le moment du cambriolage, la veille du grand meeting de Ségolène Royal en vue du futur Congrès du PS. Selon RTL, la présidente du Poitou-Charentes s’estime "pistée ou sur écoute", alors que son entourage n’hésite pas à parlede "tentative d’intimidation". F.G.

(www.lepetitjournal.com) mardi 1er juillet 2008

 

 

D'une manière générale, si, pour diverses raisons, vous entrez dans le « collimateur » de certains éléments, vous n’avez plus droit à aucune vie privée. Pose de micros chez certains syndicalistes ou hommes politiques ou « suspects » (sans aucune intervention d’un juge d’instruction : c’est par définition, le régime policier. 

 

   Vos communications  Internet, vos e-mails et surtout, vos fichiers personnels sur votre disque dur sont analysés à distance (ce que certains ados « hackers » ont fait sur certains sites américains officiels est  éloquent à ce sujet).

Souvenons-nous de la question que viennent de poser les deux journalistes d’I-Télé  ce 22 mai dernier à Claude Cancès, ancien patron de la Police Judiciaire de Paris "Pour être un bon flic, il faut être aussi un peu voyou?"

 

 

 //www.dailymotion.com/video/xqzsdx_michel-neyret-flic-ou-voyou_news#rel-page-4 

 

 

L'ex-flic vient en effet de les interpeller en disant, en se rengorgeant ayant peine à dissimuler une fierté à peine contenue  « Le Flic de P.J., c’est un chasseur… ..Lorsque j’étais élève à l’école nationale supérieure de police de St Cyr AU Mont D’Or, nous avions un professeur qui nous disait « vous allez être Officier de Police Judiciaire, vous devez avoir en permanence les deux pieds dans le cercle de la légalité ; exceptionnellement, pour raison d’Etat, ou pour danger de mort, vous pouvez mettre un pied en-dehors », je peux vous dire que le pied en dehors, je l’ai mis combien de fois…. !!! »

 

 

De  même, au risque de vous rendre parano; votre téléphone portable peut faire office également de « géolocalisateur » mais aussi de micro espion même éteint : « Même éteint, un mobile peut servir de micro ambiant. Le point sur les questions techniques liées à la pratique des écoutes. »

 

 

DSK, se sachant surveillé sur la fin, voulait que le maire de Sarcelles"enlève la batterie" de son portable, comme le font "les gars du FLNC", lui fait remarquer François Pupponi, sidéré.  De même allant déjeuner avec des journalistes de Libération, fascinés de voir le futur candidat abandonner son téléphone privé au vestiairepersuadé que Guéant le faisait espionner.

 

 

Par les progrès technologiques, ce monde ne devient-il pas (à juste titre) « parano » ?

 

 



06/12/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres