Décryptages...

Décryptages...

"J'ai la trouille et en plus je fatigue de "tracter,alerter,militer..."

 

 

Suite à la décision de Michel Sapin de ne réhausser le Smic que de 0,3 % en janvier, rappelant qu'un coup de pouce avait déjà été accordé au mois de juillet, ajoutant que la réforme du mode de calcul du salaire minimum ne comporterait pas d'indexation sur la croissance, contrairement à ce que le Premier Ministre, Jean-Marc Ayrault, avait annoncé en juillet, reprenant une idée de François Hollande, j'ai été particulièrement ému par la réaction désespérée d'une militante:

 

 

" J'ai la trouille et en plus je fatigue de "tracter,alerter,militer,réunionner,organiser,petitionner,faire les marchés,exiger,revendiquer... Je n'en peux plus et on est quelques-uns dans ce cas là,envie de m'arréter,me reposer,me cacher. Je vais moi aussi attendre tranquillement ...la fin!...55 ans dans pas longtemps...35 ans d'illusions et de "faut y aller quand même",de "ça va finir par payer" et puis quoi?...Ca! Cette fausse gauche de merde qui une fois de plus se barre au centre ...Les pigeons sont où en fait? Pourtant les vrais volatiles plumés sont plus nombreux que ces connards qui n'iront peut être que deux semaines à Courchevelle ou aux Seychelles au lieu de trois...quand les autres ne pourront plus donner à manger à leurs momes"

 

"Mais on fait quoi là tout de suite?"

 

 

Comme je comprends cette femme usée par le travail auquel s'ajoutent, comme elle le dit elle-même, toutes ces années de lutte pour un résultat, il faut l'avouer, dérisoire.

 

 

Pourtant, quel autre choix que de continuer? Et à sa dernière question, je répondrai qu'il existe UN moyen d'action, pourtant prévu par la constitution, qui n'a jamais vraiment été pratiqué et qui, à mon sens, serait bien plus efficace.

 

 

Et que je vais répéter car je ne supporte plus ces sacrifices évoqués pour si peu de résultats:

 

 N'oubliez jamais: le pouvoir n'est pas entre les mains du Président de la République (et du gouvernement) , malgré cette constitution "présidentielle", mais entre les mains de la majorité parlementaire qui, comme d'hab', se couche par carrièrisme et qui suit les mots d'ordre du parti au détriment du principe de la séparation des Pouvoirs.  



Sur le site de l'Assemblée Nationale il est précisé les attributions et devoirs de cet élu :

 

1) Contrôle du gouvernement: Les questions permettent aux députés d'interroger directement les ministres, soit oralement(questions au gouvernement, questions orales sans débat, soit par écrit : 13 à 15 000 questions sont publiées chaque année au Journal officiel).


2) Le député et le débat politique:Le député est généralement membre d'un parti. A ce titre, il anime le débat politique dans sa circonscription avec tous les habitants. Il est l'acteur principal du débat démocratique quotidien sur le plan local.

 

 

//www.assemblee-nationale.fr/connaissance/travail_depute.asp

 

 

Les socialistes et la droite n’ont jamais rappelé cette obligation. Est-ce parce que le député, membre d’un parti a ordre d’obéir à la ligne dudit parti et donc qu’il vaut mieux éviter des réunions publiques où les citoyens pourraient lui poser des questions dérangeantes sur, par exemple, des promesses non tenues ?


L'efficacité serait, non seulement de leur écrire en nombre mais aussi d'aller les interpeller à leurs permanences lorsqu'un rapport va devenir projet de loi et soumis au vote du parlement. Ne pas oublier que, malgré cette Vè constitution liberticide, ils détiennent le contrôle de l'exécutif et des lois. C'est énorme!!! Aller leur tirer les oreilles à chacun, c'est aux citoyens responsables de le faire. Une manifestation qui rassemble un million de personnes pendant une journée, c'est bien mais c'est peu comparé au travail d'interpellation régulier des citoyens qui vont, fort justement, lui rappeler ses devoirs à sa permanence.



C'est un travail qui doit se faire dans chaque circonscription. Le député, face aux citoyens, qu'il est censé représenter et qu'il trahit!!

 



 Danielle Mitterand ne faisait-elle pas fort justement remarquer:

 

 

"En France on élit et les élus font des lois qu’ils n’ont jamais proposées et dont nous n’avons jamais voulu. Est-ce la démocratie quand après avoir voté nous n’ayons pas la possibilité d’avoir de l’influence sur les élus ?"

 



17/12/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres