Décryptages...

Décryptages...

Comment instaurer une constituante citoyenne?

De l’abstention aux collusions d’intérêts, en passant par les abus de pouvoir, notre système d’état représentatif est en crise. Plus que la Ve République monarchique, valable uniquement pour un De Gaulle intègre, le problème sera quasiment le même tant que les citoyens n’écriront pas eux même les lois.

 

Partant du postulat qu’il faut chercher la « cause des causes », (Hippocrate et Etienne Chouard), la constitution apparait comme la source de notre impuissance politique.

Des politiciens professionnels protégeraient avant tout leur pouvoir, ainsi que les intérêts financiers et économiques de leurs sponsors avec lesquels ils ont développé une consanguinité malsaine, sinon dangereuse pour leur progéniture… ainsi, les citoyens sont les seuls aptes à écrire le texte fondateur.

La question devient : comment imposer une constituante citoyenne alors que le peuple n’a pas les manettes décisionnelles ?"

 

 

C'est ainsi que commence le billet de "citoyenrené" sur Agoravox.

http://www.agoravox.fr/actualites/citoyennete/article/comment-instaurer-une-constituante-118891#commentaires

 

Ce qui m'a amené à rédiger ce commentaire:

 

Le président vient d'obtenir une forte majorité à l'Assemblée Nationale.

 

Il s'est engagé à des réformes et à plus de transparence dans la vie politique.

 

La Nation, démocratiquement, lui a assuré les moyens de mettre en oeuvre son programme et lui a déclaré sa confiance, ce dont je me réjouie.

 

Faut-il pour autant se démotiver de la vie politique?

 

Des lobbies vont forcément vouloir imprimer leurs "souhaits". A quand la constitution d'une volonté républicaine citoyenne comme contre pouvoir?

 

Parallèlement, je relève sur ce site et sur d'autres des "y'en a marre", "une honte" , "à quand une véritable démocratie qui donne la parole au peuple?"......

 

 

Changer "le Système" semble effectivement compliqué d’autant plus que nombre de français se désintéressent de la politique (cf le taux d’abstention record au 2è tour des législatives) par écoeurement ou par méconnaissance. 

 Le citoyen est, volontairement, sous-informé pour mieux être manipulé ; ce n’est pas un scoop.   La majorité est déjà retombée dans la routine métro-boulot- "télé dodo". On attend donc les réformes promises sachant néanmoins qu'il n'a jamais fallu compter vraiment sur le  rôle "éducatif" du petit écran.


Beaucoup n’ont pas la culture politique minimum pour appeler à des réformes mais nombreux sont d’accord pour exiger une 6è constitution, proposition d'ailleurs inclue dans le programme de candidats d’horizons différents tels que Montebourg et Mélenchon.

Reste à proposer les idées. C’est ce que j’ai essayé humblement de faire à propos de mon article en référence ci-dessous.

 

http://decryptages.blog4ever.com/blog/lire-article-558299-9374840-j_ai_reve_d_un_pays___.html

 

 "Citoyenrené" a relevé quelques points intéressants, ce dont je le remercie parmi lesquels : 

 

- proportionnelle intégrale ou forte aux législatives
- réel référendum d’initiative citoyenne (1)
- "réforme" du 3é pouvoir : la justice (nomination de Garde des Sceaux)
- mandats courts et non renouvelables

 

D'autres ne seront peut-être pas du même avis mais l'important est de proposer, échanger des idées.


 Seuls existent quelques bloggeurs, ou chroniqueurs isolés sur certains sites comme celui-ci. Avec le temps, ils peuvent former une (très) petite communauté d’habitués mais sans réels contacts ou projets pratiques communs.  

 

Si, au sein de ces sites, pouvait se développer des débats enrichissants menant, à condition que chacun reste humble et ait l'esprit indispensable de compromis, à une synthèse qui serait à l'origine de l’établissement de pétitions, ce serait déjà un pas.

 

Il faudrait pour cela que cessent les querelles stériles et que les "bonnes volontés" responsables entraînent une "dynamique".

Nous sommes nombreux à pouvoir nous réunir autour d’idées communes car de bon sens.

Le concept de "référendum d'initiative populaire" serait encore loin mais un premier pas serait fait.

 


Alors qu’attendons-nous ?

 

 

(1) Art. 138 Initiative populaire tendant à la révision totale de la Constitution Suisse
1 100 000 citoyens et citoyennes ayant le droit de vote peuvent, dans un délai de 18 mois à compter de la publication officielle de leur initiative, proposer la révision totale de la Constitution.1
2 Cette proposition est soumise au vote du peuple.
 
Commentaire : La population de ce pays se montant à près de 10 millions d’habitants, ramené à notre pays il faudrait, proportionnellement, 700.000 signatures….

 



23/06/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres