Décryptages...

Décryptages...

Carton jaune pour la "Voix du Nord"...

 

 

artfichier_558299_1851331_20130306344094

 

 

Lu, ce mercredi, un article concernant la manifestation de mardi dernier contre le projet de loi sur l'emploi devant la mairie d’Outreau,  article signé Patricia N.

 

 

« La ville, dont la maire est aussi députée, est donc devenue, le temps d’une manifestation, le dernier endroit où on râle. (1)….

Malheureusement, Thérèse Guilbert (NDA : la députée) ne pouvait pas nous recevoir, elle doit être présente à l’Assemblée Nationale », déplorait Pascale Vis, de la CGT…

La députée accordera (2) néanmoins une entrevue aux différentes organisations syndicales locales le 15 mars prochain ».

 

(1) râler : 1923 , familier : « manifester sa mauvaise humeur »              Petit Robert

 

(2)  accorder :  « consentir à donner »  (ex : accorder une faveur)          Petit Robert

 

 artfichier_558299_1851275_20130306114831

 

Décodage : Les manifestants ne râlent pas (terme familier comme il a été démontré) mais protestent contre l’exploitation que le patronat compte faire subir aux salariés.

 

                   Un député n’a pas à accorder une entrevue à des organisations syndicales.

Représentant du peuple, de par la constitution, ce parlementaire a obligation de provoquer le débat politique en réunions publiques donc contradictoires, laissant au citoyen qu’il représente,  l’occasion de s’exprimer tout au long de son mandat de 5 ans, ce qu’il ne fait jamais, par peur de se trouver confronté à d’éventuels (soyons indulgents) reproches.

 

Source: « Le député est généralement membre d’un parti. A ce titre, il anime le débat politique dans sa circonscription avec tous les habitants. Il est l’acteur principal du débat démocratique quotidien sur le plan local. »

 

//www.assemblee-nationale.fr/connaissance/travail_depute.asp

 

 

                 Ce député doit donc être à l’écoute des citoyens de sa circonscription et, à fortiori, des organisations syndicales locales.

 

 

            C’est, par conséquent, , avec un vocabulaire bien choisi (« râler », « accorder »), que certains journalistes  distillent  (innocemment ? maladroitement ? insidieusement ?)  des réactions émotionnellement négatives auprès de leurs lecteurs, s’écartant ainsi de la neutralité que leur déontologie se doit de respecter

 



06/07/2013
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres